• 14 NOV 16
    Editorial de la CROHNique de Juin 2016

    Editorial de la CROHNique de Juin 2016

    Ce numéro 116 de CROHNIQUE de juin 2016 inclut d’abord un article correspondant à la communication de la Dr Claire Liefferinckx à la récente Belgian week of Gastoenterology à Bruxelles, couronnée par le «IBD Prize» décerné chaque année à un jeune médecin (< 40 ans) pour le meilleur travail de recherche clinique sur les maladies inflammatoires chroniques de l‘intestin (MICI).

    Comme les patients souffrant de MICI ne répondent pas tous à un traitement indiqué par anti-TNF, notamment par Infliximab (Remicade®), on peut faire un dosage de ce médicament dans le sang au moment où le taux a tendance à baisser, c’est-à-dire avant la perfusion suivant de 8 semaines la précédente.

    Grâce aux déterminations de ces taux chez un grand nombre de malades, la Dr Liefferinckx a pu démontrer que des taux d’Infliximab relativement bas au début du traitement (induction) permettent de prévoir une réponse thérapeutique insuffisante pendant le traitement d’entretien, d’où adaptation thérapeutique réalisable à temps.

    La Dr Michèle Scaillon, gastro-pédiatre, a rapporté une réunion organisée au Parlement européen sur la santé digestive des enfants, en particulier de ceux qui souffrent de MICI. Ces maladies peuvent en effet commencer à un jeune âge, d’où l’importance de les déceler à temps et de bien les traiter, notamment avec une bonne nutrition. Un traitement efficace peut leur assurer une bonne scolarité et des projets d’avenir comparables à ceux des autres enfants et adolescents. La Dr Michèle Scaillon a aussi souligné l’importance d’établir un registre des cas de MICI juvéniles, ce qui a été déjà développé par les gastro-pédiatres de Belgique au sein du BIRD (« Belgian IBD Research and Development ».).

    Le Congrés européen annuel ECCO sur les MICI dont nous rapportons des échos d’Amsterdam, permet de cerner les progrès considérables réalisés dans la compréhension et le traitement des MICI. Mais beaucoup d’auteurs ont souligné l’adhésion encore insuffisante de beaucoup de patients aux traitements de plus en plus efficaces prescrits, ce qui pourrait se réduire via une meilleure information et éducation des patients.

    La prochaine Journée nationale aura donc lieu à Mons le dimanche 16 octobre, avec comme thèmes les progrès réalisés dans les traitements médicamenteux des MICI et le précieux rôle des infirmières ou infirmiers intéressés par l’information et le suivi avec les gastros des patients souffrant de MICI.

    Vous êtes aussi tous invités à participer à la Journée sportive et festive CROHN-O-BIKE le dimanche 20 novembre de 10H à 18H à waterloo. Xavier vous en donne des détails pratiques dans ce numéro.

    Nous répétons le message des éditoriaux précédents: Les MICI ne résultent plus de causes et mécanismes totalement inconnus, et ne doivent plus être considérées comme incurables et d’évolution fatale. On les comprend mieux et ces maladies peuvent être mieux contrôlées et évoluer vers une rémission durable des symptômes si des traitements efficaces sont prescrits par les médecins, et surtout sont bien suivis.

     

    Bien cordialement,

    Daniel De Bast
    Marc De Reuck
    Xavier Donnet
    René Fiasse