• 01 AVR 20

    Témoignage de James

    « Avant l’apparition des premiers symptômes, j’étais sportif, je faisais attention à l’alimentation et j’avais l’illusion de croire être hors d’atteinte de telles maladies, je ne connaissais même pas les mici.

    Alors quand elle s’est présentée à moi (par la douleur, la diarrhée, l’inappétence, la fatigue, …) je me suis replié sur moi-même, ce qui a retardé le diagnostic.

    Cela fait 10 ans maintenant. Des années très inconfortables, hospitalisations, opérations, douleur, douleur et douleur. Et pourtant, à travers ces épreuves de la vie, j’ai compris que je ne suis pas le seul, je n’ai pas le monopole de la souffrance.

    J’ai appris à être bien dans ma peau, même avec parfois 15 kilos de moins, des gros boutons d’acné et une mine blafarde. J’expérimente le lâcher prise, qui ne veut pas dire baisser les bras, mais plutôt arrêter de me battre contre un ennemi imaginaire. Aujourd’hui, je sais que je ne suis pas invincible, et je sais aussi que l’important est maintenant, pas demain (ni hier).

    Pour conclure, j’aimerais juste dire aux personnes qui lisent ceci que pour moi, la maladie est une réalité très inconfortable, mais cela ne veut pas dire que la vie s’arrête, elle continue, et nous pouvons l’accompagner pas à pas. »